Jouer de la musique est pour moi avant tout un échange et pendant très longtemps je n'arrivais pas à voir où se situait l'échange si j'étais seul à jouer. Parce que bien sur il y en a un. Pour ce disque, je ne voulais ni enregistrer un concert, ni aller en studio. Pas plus enregistrer chez moi. Quoi alors ?

L'élaboration de ce stratagème m'a prit quelques temps de réflexion. J'avais trouvé très puissant de jouer pour et chez mes frères et sœurs lors de ce que j'ai appelé « La tournée des familles ».

Cela m'a amené à choisir quatre personnes très importantes à différents titres pour ma vie de contrebassiste, et de jouer pour eux, chez eux, une quinzaine de minutes. Pour être précis, mobiliser toute cette énergie pour 15 mn me semblait disproportionné et je jouais environ 15 mn, laissais un silence d'une vingtaine de secondes et rejouais environ 15 mn. Ceci explique les pièces 3 et 4.

La première personne à qui j'ai proposé cette construction fut Barre Phillips. L'écoute qu'il m'a donné et son enthousiasme pour cette idée m'a beaucoup aidé à la mener au bout. L'ironie du sort a fait que l'enregistrement du solo avec Barre n'a pas été possible.

Le premier solo enregistré, s'est invité tout seul : « J'aimerai que tu fasses le baptême sonore de ma fille. » Petit rêve évoqué par une amie danseuse. Quelques jours plus tard j'étais dans le salon de Laure pour le baptême sonore « intra muros » de la petite Plume.

Jouer pour Hervé et pour Jean s'est très vite imposé comme une évidence : Avec Hervé, notre amitié dure depuis plus de vingt ans. Nous avons enregistré en duo en 2001.

Jean a un lien tout à fait étonnant avec le bois. Il a aussi une grande curiosité pour le monde sonore en général, qui lui permet d'entrer dans des univers très différents et de répondre à la recherche de chaque musicien qui passe la porte de son atelier comme il a répondu à la mienne.

----------

 

Mes solos sont fait sans artifices extérieurs à ma contrebasse, mon archet et mes doigts...

J'ai choisi de ne rien "préparer" à l'avance, sinon d'explorer toujours plus avant les possibilités sonores de cet instrument étonnant lié à cet autre outil étonnant qu'est l'archet.

L'autre partie du travail, immense, est le lien à l'instant présent. Son aspect sonore, de l'environnement à l'intime...

 

 

Remerciements : Hugo, Charlotte, Bab, Laure, Jean, Juliet, Hervé (et les oiseaux), son piano, Barre, Andrew, le Collectif Ishtar, et tous les artistes avec qui je travaille régulièrement et qui me donnent l'occasion de développer mon travail sonore.

Plus de textes ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le disque "Instants Minuscules" est disponible sur

BLUMLEIN RECORDS ou sur METAMKINE

 

Quelques extraits sonores :

Plume :

Hervé - piano :

Jean :

Jean - rabot :

 

 

 

 

 

 

Accueil

Présentation

Solo

Projets Musique

Musique - Danse

Peinture-Musique

Musique et mots

Musique et Handicap

Enfants

Agenda

Liens

Contact

 

Photo : M. Borgo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La critique au "Son du grisli" :